Les poétiques, édito...

Publié le

Télécharger le programme .pdf


2009 : l’Espace Culturel Arts et Sciences souffle crânement ses deux bougies, fier comme un gamin d’être là, de porter ce projet incroyable : perpétuer au XXIème siècle l’esprit de recherche, de création et de rencontre qui anime, depuis la préhistoire, le site des grottes d’Isturitz et d’Oxocelhaya. 
Neandertal enterrait ses morts sur un lit de fleurs, Cromagnon fut le premier artiste de notre humanité. Ils furent également de grands chercheurs. Les signes, les œuvres, les outils, les objets innombrables qu’ils nous ont laissé, témoignent de cette permanence du questionnement, de l’esprit de recherche, du plaisir de créer, à profusion.
Le site des grottes d’Isturitz et d’Oxocelhaya est un livre immense, en perpétuelle écriture, qui nous révèle ce lien étroit, profondément sensible, qui nous unit à la recherche et à l’art depuis l’aube de l’humanité.

La programmation 2009, à travers « Les Poétiques », met la poésie à l’honneur.
« La poésie est l’art de la mémoire, donc aussi de l’oubli » nous dit Antonio Gamoneda.
L’art et la recherche seraient donc éminemment poétiques ? nous interrogeant au plus profond de notre histoire et de notre humanité ? Et si la « culture » était cela : notre « mémoire poétique », en ces temps où plus que jamais elle doit être présente, moteur de vie, source de découverte, de plaisirs et d’émotions partagées.
Mémoires et poésies plurielles.

Espace de rencontre des langues et des cultures, « Les Poétiques » convient des auteurs d’ici et d’ailleurs accompagnées d’autres poètes : musiciens, chanteurs, danseurs, comédiens et plasticiens qui révèleront les multiples dimensions de la poésie.

Le saviez vous ? Les scientifiques aussi sont des poètes. Pour vous en convaincre, venez partager leurs « rêveries scientifiques » dans les grottes. Celles qui nous dévoilent les mystères géologiques du site, ou l’incroyable aventure de la recherche archéologique, sur cette colline de Gaztelu depuis plus d’un siècle.

Les artistes sont des chercheurs. Ils écoutent, observent, interrogent, collectent, pour nous restituer le monde  à travers leur regard.

Le site des grottes d’Isturitz et d’Oxocelhaya n’est pas une salle de spectacle. C’est un lieu vivant, en mouvement, qu’il faut apprivoiser, expérimenter, lire et relire, patiemment et humblement. Un poème. Chaque événement artistique y est forcément unique, objet d’une recherche particulière, minutieuse, où l’artiste doit se fondre à l’environnement pour que la magie opère.

Il est aussi un espace de recherche pour tous
, offrant l’opportunité d’investir artistiquement le site. Ainsi, nous y accueillons les jeunes musiciens et chanteurs du Conservatoire de Bayonne, à l’occasion de la semaine thématique «Musique et Environnement ». Un retour aux origines des « instruments premiers »...
Le temps d’un week-end, ce sera un atelier à « plume ouverte » qui sera proposé.. Pour tous ceux qui veulent aiguiser leur regard, leur plume, dans l’aventure de l’écriture, en basque ou en français.
Enfin, espace d’échanges, l’ « Homo Sapiens Café » à Labastide Clairence nous offrira l’occasion d’une discussion entre public, artistes et scientifiques, sur le thème de « l’artiste, porteur d’origines ancestrales ».

Tout au long de la saison, qui se poursuivra jusqu’en septembre, nous vous tiendrons informés dans l’agenda du blog des détails de la programmation. Nous y joindrons des articles thématiques sur les auteurs et les artistes invités, des articles scientifiques, les projets en cours de l’Espace Culturel.

Jean-Philippe Leremboure
Directeur de l’Espace Culturel


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article