De Teotihuacan à Isturitz....

Publié le



Aida Forest est mexicaine et séjourne actuellement dans son pays. Le hasard a voulu que son séjour à Mexico coïncide avec la préparation de la lecture de Pierre de Soleil. C'est ainsi que...  Aïda travaille son texte au sommet de la Pyramide du Soleil ! De là-bas, Aîda a bien voulu nous envoyer ce témoignage : 
 
"Je travaille le texte d'Octavio Paz au sommet de la Pyramide du Soleil et ma pensée est la suivante:
Ces 584 vers du poème correspondent a un cycle de travail de l'auteur. L'un finit , un autre commence ...
Les anciens Mexicains avait un calendrier avec 584 jours, composés d'une période matinale, une autre crépusculaire, passant par les niveaux supérieurs et inférieurs. Le jour de ce calendrier "Venusino" commence le jour "4 mouvement" lequel va avec la période de "Quetzalcoatl" et finit avec le jour "4 Ehecatl". Fin d'un cycle, début d'un autre....
Et ce poème est mouvement de vie, de mort, d'amour, de guerre.
Point de vue de l'ancienne civilisation et de la civilisation actuelle.
Début et fin. Fin et Début.
Le travail au sommet de la pyramide a pris pour moi une dimension spectaculaire, c'est à dire qu'il a pris son "vrai" sens.
Voici ce que, d'ici, je voulais vous dire de ce magistral poème de vie et mort, de mort et VIE !!! "

Aïda Forest


Retour à l'article principal Pierre de Soleil

Photo : Tom Owen Edmunds

Commenter cet article