GOIKO, les nomades

Publié le


Goiko - Aquarelle, série des "Nomades"

Goiko débute comme photographe globe-trotteur en Amérique du Nord et Centrale, découvre le tissage original du Guatemala, s'installe au Mexique… De retour en Pays Basque, à Urrugne, il ouvre un atelier de tapisserie contemporaine de haute et basse lice, d'après ses propres cartons et dessins. Il est ainsi artisan licier jusqu'à sa rencontre dans les années 1990 avec le "bois d'ajonc d'Europe" qui devient la matière de ses s
culptures.

Une éclipse de soleil le mène du côté de Donamartiri un 11 août 1999. "Ekilargi donnait rendez-vous pour colorer cette journée à des conteurs, danseurs, chanteurs, sculpteurs, chercheurs et astronomes… des nomades quoi ! L'art et la science tournoyaient enlacés de Donamartiri à la Colline de Gaztelu. J'installai mon "Toro fou" sur une touffe d'herbe et de vent, devant le four de "Laugitea" au pied de la colline. (
…) Cet instant éphémère laissa place à un souvenir inoubliable et je poursuivis mon chemin vers les grottes."

Goiko : sculpture en boic d'ajonc "Nomade dansant"

Durant tout un été, Goiko se faufile avec la complicité de la préhistorienne Aude Labarge et des guides au cœur de la vie de la grotte. Il s'intéresse à l'art pariétal et mobilier du paléolithique,  croque et note…  Ainsi naît le personnage du "nomade" (L'histoire du nomade – édition Atlantica 2003) et les sculptures qui prennent vie sur les parois de la grotte en 2002. Ces nomades en bois et brindilles d'ajonc, accompagnés de leur double, ombres projetées sur la paroi qui les rendent perpétuellement actifs et passants…

Aujourd'hui un des nomades est là présent aux côtés du petit cheval sur les pages internet de l'Espace Culturel, sur des affiches… Avec l'autorisation de Goiko nous l'avons adopté.

Mais les nomades vont reparaître dans la grotte ce mois de septembre pour la création Ezkia Haizean Kantari. Ces nomades, à la fois archaïques et modernes, vont accompagner le texte d'Itxaro Borda sur les vieux peuples.
Car le nomade ne cesse de marcher…

Goiko - Aquarelle, série des "Nomades"

(...) Harpearen sakontasunaren gau hetsian
Garraren argi hurbil-hurbilak gidaturik, bere abentura segitzen du
eta bidea ez galtzeko
berak igaro bidea seinalatzen du
otezko mugarriak, zizelatu ezaupideak lurrean landatuz
(...)

Dans la nuit claustrée des profondeurs de la grotte,
guidé par la lumière de la flamme, il poursuit son aventure
et pour ne pas perdre son chemin,
il marque son passage
en plantant dans le sol des bornes en bois d'ajonc, des repères sculptés.
     Goiko (L'histoire du nomade - éditions Atlantica 2003)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article