Mercredi 28 octobre : rêveries scientifiques

Publié le


Le calcaire, cette roche méconnue

Kareharria, harri ezezaguna
Kareharriaren izaeratik harpeen eta Gazteluko muinoaren inguruko paisaietara.


Un parcours dans les grottes d'Isturitz et d'Oxocelhaya, en compagnie d'un géologue de l'association des Pierres du Pays Basque.

Les grottes d’Isturitz et d’Oxocelhaya offrent de telles sensations grandioses, spectaculaires et émouvantes que le visiteur en oublie souvent de voir la nature calcaire de ce qui l’entoure.
Roche sédimentaire commune, souvent banale à la surface terrestre, le calcaire  ne manque pas ici de surprendre celui qui s’engouffre dans l’univers souterrain de la colline de Gaztelu.
Depuis les strates gris-bleuté,  visibles sur le flanc de la colline,  passant à l’intérieur à des parois marmoréennes noirâtres, parfois très riches en coquilles fossiles, et aux magnifiques concrétions polychromes, la roche calcaire n’en finit pas de changer d’aspect.
Les calcaires de la colline et des grottes racontent la très longue histoire du site : d’abord une mer chaude d’il y a plus de 100 millions d’années, puis, après la surrection des Pyrénées, le creusement des cavités par les rivières et le concrétionnement par les eaux d’infiltration, sans oublier bien sûr le refuge et les traces de nos ancêtres préhistoriques.


    Photo C. Levillain

Mercredi 28 octobre à 11h
Urriaren 28a – 11:00


Dans le cadre des Rêveries scientifiques / Ametsaldi zientifikoak
Tous publics à partir de 14 ans – Tarif : 12 €
Publiko guzientzat, 14 urtetik goiti – Sartzea : 12 €
Réservation 05 59 29 72 64
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article