...aspaldian... le temps de la création

Publié le par Espace Culturel Arts et Sciences

 

 RésidenceOct Aspaldian1

 

Ce projet de création autour des flûtes d'Isturitz, qui voit son aboutissement ce mois de mai 2012 avec la présentation de l'œuvre au public, s'est inscrit dans la durée : temps de fabrication des flûtes, temps d’écriture par le compositeur François Rossé, temps de résidence avec les musiciens dans les grottes….


Il a fallu réaliser des flûtes, c'était en 2010 et 2011, côté archéo avec Christian Normand
Une des premières phases du projet a été de fabriquer des instruments à partir d’os de vautour à la façon de nos ancêtres homo sapiens. Ces cubitus, ont été rassemblés avec les autorisations du Ministère de l’Environnement.
Les flûtes ne sont pas toutes des répliques exactes des flûtes d’Isturitz qui sont pour la plupart à l’état de fragments, mais des « modèles possibles ». En effet, ces fragments ne permettant pas de connaître la facture initiale de toutes les flûtes, Christian Normand a fait le choix d’une collaboration avec des musiciens pour créer des instruments avec lesquels ceux-ci pourraient jouer.

Durant le premier semestre 2011 :
- récupération et préparation des os.
- relevés et étude sur les fragments préhistoriques au MAN (Musée d’Archéologie Nationale de St-Germain en Laye) où ceux-ci sont conservés.
- juin, rencontre avec le flûtiste Mixel Etxekopar et Etienne Holmblat, facteur de flûtes.
- septembre 2011, chaque musicien participant au projet a entre les mains un premier exemplaire de flûte en os de vautour.

Flûte fond blanc001  Flutes-fabrication.JPG Cinq-flutes.jpg

 

 

C'est aussi en 2011 que côté musique, François Rossé a travaillé à l'écriture de la pièce musicale intitulée …ASPALDIAN…
Note du musicien au démarrage du projet :
« La forme d’approche de notre collaboration est très intéressante car je pense qu’elle pourra, au moins partiellement, s’établir sous forme orale (la résidence permettant cela, bien sûr). On sera aussi concrètement plus proche de la préhistoire où l’écriture musicale n’était certainement pas la forme de transmission habituelle ! Il y a donc une cohérence à établir entre le résultat musical et la manière dont ce résultat est atteint. A ce moment là, l’expérience pourra être pleine. Cela est passionnant. »

 

2011 septembre : deuxième étape de réalisation des flûtes
Suite à de nouvelles rencontres avec les musiciens et le compositeur François Rossé, Christian Normand poursuit son travail de réalisation de « modèles possibles » des flûtes préhistoriques d’Isturitz.

2011 octobre : 1ère résidence création dans la grotte d’Isturitz
Première rencontre durant 2 jours entre tous les participants au projet, dont une matinée compositeur, musiciens et archéologue pour comprendre le processus de réalisation des flûtes et le contenu de l’œuvre musicale.
Mai 2012 : 2ème résidence création
A quelques jours de la représentation publique, à nouveau deux jours de travail dans – et avec – la grotte. Aux musiciens du départ vont se joindre des musiciens souletins, les flûtistes Grégoire  Lauga et Nicolas Basterreix, et Marie Bidart enseignante à l’école de musique SOINUBILA d’Hasparren.

 

Retour article principal création ...aspladian...

Commenter cet article